La CFAO des prothèses dentaires en Roussillon

La CFAO des prothèses dentaires en Roussillon

Une fiction qui devient progressivement réalité.

PROTHESISTE-DENTAIRE-PERPIGNAN-ALSINA-CFAODepuis plusieurs années, la conception et fabrication assistée par ordinateur (CFAO) nous est présentée dans toutes les revues professionnelles. De la même façon, dans tous les congrès, un panel de fabricants proposent également leur solution du futur.

Seulement voilà, nous sommes déjà dans ce futur ; et même si, peut-être comme vous, nombre de cabinets dentaires et de laboratoires hésitent à franchir le pas, ils ne peuvent que constater que ces nouvelles technologies révolutionnent progressivement le milieu professionnel.

De fait, les possibilités de conception et les nouveaux matériaux mis au point via cette nouvelle technologie offrent maintenant une gamme élargie aux consommateurs que sont vos patients.

Le degré d’exigence des patients s’est considérablement élevé ces dernières années tant au niveau de l’esthétique, de la bio compatibilité, que des tarifs ; d’autant que, certains, de par leurs convictions refusent de se voir poser une prothèse contenant un quelconque alliage. Le confort est également au centre de leurs préoccupations tant sur le plan prothétique que médical ; ainsi, certains patients sont par exemple réticents à la prise d’empreinte et posent un problème majeur dans la réalisation d’une prothèse dentaire.

L’empreinte numérique avance à grand pas

En réponse à ces exigences croissantes, les industriels proposent désormais une solution avec l’empreinte numérique.

Certes, à ses débuts la précision et la restitution d’image étaient parfois aléatoires et encore aujourd’hui certains systèmes d’empreintes optiques rencontrent quelques petits écueils, mais quelle évolution !

En quelques années, elles sont devenues capables de différencier les tissus durs des tissus mous, ce qui permet désormais la réalisation de prothèses adjointes dans de bonnes conditions.

Il est aujourd’hui possible par exemple de proposer des simulations esthétiques aux patients avant même de démarrer les travaux !

Extraordinaire mais pour autant, je le concède, assez pertubant car nos habitudes s’en trouvent chamboulées.

Une remise en question nécessaire pour cette nouvelle technologie

Une remise en question de chaque acteur est nécessaire et obligatoire pour appréhender et s’approprier cette nouvelle technologie, en passe de révolutionner notre métier.

Depuis cinq ans, je me suis lancé dans cette belle aventure en investissant dans un scanner permettant d’apporter aux cabinets dentaires de nouvelles solutions, en leur donnant un éventail plus large de matériaux et donc de solutions pour répondre à leurs patients. L‘Ultimate, La Zircone ou les piliers implantaires anatomiques sont de parfaits exemples.

L’assurance d’une passivité dans les armatures métalliques amènent également un confort pour vous chirurgiens dentistes et réduit le stress qui peut être le vôtre lors des essayages avec vos patients.

Tous ces produits, ces techniques vous seront présentés lors d’un prochain courrier.

Si selon l’adage, l’avenir appartient à celui qui se lève tôt, il est sans doute tout aussi vrai que l’avenir appartient également à ceux qui savent s’adapter aux évolutions de leur environnement en se remettant constamment en question.

La révolution CFAO est cette fois bien en marche et il deviendra de plus en plus difficile de l’ignorer.

Si vous ne l’avez pas encore fait, n’hésitez pas à prendre part progressivement au tournant technologique qui se dessine, en vous entourant de professionnels expérimentés avec lesquels vous pourrez avancer de concert, dans un réel esprit d’échange et de partenariat.